06/01/2008

GUIDE DE PREVENTION

Guide de prévention

à l’intention

des parents de fugueurs

Revenir pour rester

Comment réagir quand votre enfant fait une fugue?

Comment l’accueillir à son retour?

Voilà des questions auxquelles vous

pouvez devoir faire face en tant que

parent. En fait, le phénomène de la

fugue est de plus en plus répandu

chez les jeunes de 12 à 17 ans en

milieu urbain. Depuis 2003, le
Service

de police de la Ville de Montréal

(SPVM) répertorie 4 500 fugues par

année, en moyenne, à Montréal 
.

C’est pourquoi le Service de police

a conçu un guide, en collaboration

avec le
Réseau Enfants Retour et

l’organisme En marge 12-17ans.

Ce guide vous propose

des pistes de solutions

et des ressources afin que vous

sachiez quoi faire et où obtenir de

l’aide lorsque votre enfant fait une

fugue ou quand il revient après celle-ci.

Ce guide vise également à vous

outiller pour prévenir de nouvelles

fugues.

Table des matières

Qu’est-ce qu’une fugue? 3

Quelle est la raison d’une fugue? 4

Que faire si votre enfant fugue? 6

Que faire si votre enfant

en fugue vous appelle? 13

Que faire lorsque votre enfant

revient après une fugue? 16

Conclusion 21

Remerciements 22

Aide-mémoire 23

Quelques ressources 24

Renseignements

Service de police de la Ville de Montréal

www.spvm.qc.ca

Réseau Enfants Retour 

http://www.enfant-retourquebec.ca/

http://www.enfant-retourquebec.ca/

Parents en marge de la rue

(514) 849-5632

Dans ce guide, la forme masculine est

utilisée sans aucune discrimination et

dans le seul but d’alléger le texte.

Service de police de la Ville de Montréal,

Statistiques – Tableau de bord du SPVM,

Montréal, 2003 à 2005.

Revenir pour rester

Direction de la protection de la jeunesse

(514) 896-3100

www.centrejeunessedemontreal.qc.ca/dpj/default.htm

Réception et traitement des signalements pour les jeunes

de moins de 18 ans

Évaluation et service d’intervention rapide et intensive

Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw

téléphone...(514) 935-6196

Réception et traitement des signalements

www.batshaw.ca

pour les jeunes de moins de 18 ans

(en anglais)

La ligne parents (514) 288-5555

www.teljeunes.com/principal/parents.asp#2

Service de consultation téléphonique pour les parents et

programme de soutien aux habiletés parentales

Le Bunker (Le Bon Dieu dans la rue) (514) 524-0029

Hébergement d’urgence pour les 12-19 ans

www.danslarue.com

Centres de santé et de services sociaux (CSSS)  

www.aqesss.qc.ca

Services de médecins, infi rmières,

travailleurs sociaux, psychologues,

éducateurs spécialisés

Clinique jeunesse

Centre de référence du Grand Montréal (514) 527-1375

Référence pour trouver une ressource

www.info-reference.qc.ca

répondant à votre besoin

Renseignements sur les services communautaires

en matière de bien-être, santé et loisirs à Montréal

Quelques ressources

Service de police de la Ville de Montréal 9-1-1

Avis de fugue et recherche

www.spvm.qc.ca

Marge 12-17   téléphone...(514) 849-7117

Accueil et hébergement de mineurs

Parents en marge de la rue (514) 849-5632

Soutien et référence pour les parents

Outils pour comprendre la fugue et préparer le retour

Rencontres de médiation et séances d’information

sur la fugue

Réseau Enfants Retour (514) 843-4333

Soutien des parents pendant

http://www.enfant-retourquebec.ca/

03:02 Écrit par COEURDENFANT-RECHERCHE dans Général | Lien permanent | Tags : guide de prevention | Commentaires (0) |  Facebook |

31/10/2007

Alerte AMBER

DESCRIPTION

D UNE....  ALERTE AMBER

Alerte AMBER

L’Alerte AMBER (Alerte Médiatique But Enfant Recherché) a été implantée au Québec le 26 mai 2003.

Lors d’un enlèvement, chaque minute compte : c’est pourquoi la collaboration des médias et des citoyens devient indispensable au travail des policiers. C’est là le but de l’Alerte AMBER, qui est déclenchée lorsque la gravité et l’extrême urgence concernant l’enlèvement d’un enfant de moins de 18 ans le justifient.

CRITÈRES

Ces quatre critères doivent être présents, simultanément et sans exception, pour qu’une Alerte AMBER soit déclenchée par des services policiers :

  1. L’enlèvement vise un enfant de moins de 18 ans.
  2. Les policiers ont des motifs raisonnables de croire que l’enfant disparu a été victime d’un enlèvement.
  3. Les policiers ont aussi des motifs de croire que la sécurité physique ou la vie de cet enfant est sérieusement en danger.
  4. Des informations permettraient de localiser l’enfant, le suspect et/ou le véhicule utilisé par le suspect.

FONCTIONNEMENT

Lorsque les quatre criteres sont remplis, le SPVM ou l’un de ses partenaires policiers peut déclencher une Alerte AMBER.

  • Simultanément, tous les panneaux d’affichage du ministère des Transports du Québec diffusent les messages du SPVM ou d’un autre service policier. De plus, les contrôleurs routiers de la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) contribuent à la recherche.
  • Les stations de télévision et de radio diffusent une description de l’enfant, du ravisseur et/ou du véhicule du ravisseur. L’alerte demande aux auditeurs et téléspectateurs de communiquer immédiatement au 9-1-1 toute information pouvant mener à l’enfant ou au suspect.
    • À la radio, les informations sont diffusées toutes les vingt minutes, durant deux heures, ou moins, si l’enfant est retrouvé.
    • À la télévision, les informations sont diffusées sur une bande défilante, sans interruption, pendant deux heures. Après ce délai, la bande défilante est retirée. Néanmoins, les policiers continueront d’informer la population en utilisant les moyens de communication habituels.

PARTENARIAT

Le fonctionnement de l’Alerte AMBER est possible grâce à la collaboration des organisations suivantes :

HISTORIQUE

Le programme « AMBER Alert » est né en 1996 aux États-Unis, à la suite d’une tragédie survenue dans la ville d’Arlington, au Texas. Amber Hagerman, une fillette de 9 ans, a été enlevée alors qu’elle jouait dans un parc près de chez elle. Quatre jours plus tard, Amber était retrouvée morte, bien qu’un citoyen ait décrit le suspect et son véhicule aux policiers.

Plusieurs citoyens ont alors suggéré aux médias de diffuser, dans des cas semblables, une alerte médiatique pour aviser la population. Le 30 avril 2003, le « AMBER Alert Bill » a légiféré son application uniforme dans tous les États américains.

Le programme « AMBER Alert » signifie : « America’s Missing: Broadcast Emergency Response ».

SOURCE...

Service de police de la Ville de Montréal

http://www.spvm.qc.ca/fr/service/1_4_2_6_Alerte-amber.asp

http://www.spvm.qc.ca/fr/service/1_4_2_6_Alerte-amber.asp

06:34 Écrit par COEURDENFANT-RECHERCHE dans Général | Lien permanent | Tags : alerte amber | Commentaires (0) |  Facebook |

29/10/2007

ENLEVEMENT INTERNATIONAL...QUE FAIRE ?

quelques conseils


Petit guide sur les procédures à prendre en cas d'enlèvement international d'enfant

La Convention de La Haye (La Hague)

La convention internationale de La Haye, regroupant 191 pays a défini une charte des droits internationaux des enfants.

Les deux clauses les plus importantes portent sur:

  1. L'enlèvement international;

  2. Le droit d'accès de l'enfant à ses deux parents.

Le fonctionnement

Les pays signataires ont le devoir de maintenir une autorité centrale pour faire appliquer ces droits.

Au Québec il s'agit d'un bureau au sein du Ministère de la justice du Québec.

Au États-Unis, le congrès à mandaté le NCMEC (National Center for Missing and Exploited Children).

Si vous possédé une preuve que ces droits sont bafoués (ordre de la cour non respecté, enlèvement parental), vous pouvez obtenir le support de l'autorité centrale de votre pays.

Pour qu'un enlèvement soit considéré comme tel, il faut que l'enfant ai été changé de pays.
L'autorité centrale de votre pays est chargée des communications avec l'autorité centrale du pays où l'enfant se trouve actuellement.

Une aide peux vous être octoyé si vos revenus sont sous le seuil établit dans le pays où des procédures judiciaires doivent être prises.

Dans le cas d'enlevement, on vous aidera à retrouver l'enfant. Lorsqu'on le localise, une lettre est envoyé à l'autre parent l'invitant à établir des visites volontaires. Si l'autre parent refuse, un support juridique est offert.

L'aide consiste à vous assiter dans la recherche d'un avocat.  L'avocat représentera le parent qui à fait la demande d'aide et non l'enfant.

Les procédures peuvent être civile ou criminelle.  Généralement on demande des droits de visite à la cour.  Les procédures criminelles sont risquées en ce sens que l'accusé pourra vouloir fuir.

La convention de la Haye n'est ni connu ni nécessairement respectée par les juges des cours familliales.  Un juge peux être inconscient de ces droits internationaux de l'enfant.

Il est impératif et explicitement recommandé dans la convention  de reduire au maximum les délais d'actions. Mais dans les faits, il en va tout autrement.  On peut facilement compter de trois à dix mois de délais avant de passer en cour.


Liens

Convention de la Haye
www.commission-droits-homme.fr/presentationcncdh_fr/CIDE.html

www./home.dmv.com/~hotwired/Worldlinks.htm

www.ohchr.org/english/law/crc-ratify.htm

Autorité centrale du Québec
www.justice.gouv.qc.ca/francais/programmes/eie/autorite.htm

Programmes et services du Ministère de la justice du Québec
www.justice.gouv.qc.ca/francais/programmes/eie/eie.htm

USA Justice departement
http://travel.state.gov/family/abduction.html

Ncmec
www.ncmec.org/

Sos enlevement international d'enfant
http://seie.org/

France

Sur les conventions et textes fondateurs bafoués au quotidien par la France/
International conventions daily mocked by France

Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales

http://conventions.coe.int/treaty/FR/Treaties/Html/005.htm

Déclaration Universelle des Droits de l'Homme
http://www.unhchr.ch/udhr/lang/frn.htm

Convention Internationale Relative aux Droits de l'Enfant
http://www.unhchr.ch/french/html/menu3/b/k2crc_fr.htm

Convention de la Haye sur les Enlèvements d'Enfants
http://www.hcch.net/f/conventions/text28f.html

Un rapport des nations unies sur les droits de l'enfant en France
http://www.unhchr.ch/pdf/chr59/79add2AV.pdf

Site sur les droits de l'homme
http://www.hrni.org/index_flash.html

Sur les rapts parentaux / Parental abduction
http://bouclier.org/
http://www.fredi.org/
http://911sos.dyndns.org/
http://www.marcetcorine.be/
http://www.kimaid.org/~k/cadre2.htm
http://www.manuassociation.org/
http://www.missingchildren.ca/Default.htm?NL=2
http://www.reseauparents.ch/Rapport1NanF.html
http://www.deltabravo.net/custody/pas-goldwater.htm
http://www.reseauparents.ch/SAP.html
http://pasf.free.fr/
http://membres.lycos.fr/alienationparentale/forum.html


Exemples de cas

L'histoire de Johanna et Lois Cohen de la France
http://groups.msn.com/JohannaLorisCohen/bienvenue.msnw

Leur pétition...  à signer SVP
www.petitiononline.com/affcohen/petition.html


Statistique

Convention de la Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international
d’enfants Statistiques pour le Québec déplacement illicite ou non retour illicite
du 1 janvier 1992 au 10 mai 1999 .  Département de la justice D.G.A.J.
 


Merci à B.L.

Textes et recherches:
Mouvement Égalitariste
© Mouvement Égalitariste - 2004

Conception web et graphisme:
 
Kaliana Design

source....

cliquez sur le lien plus  bas...

http://www.egalitariste.org/enlevement_international.htm

http://www.egalitariste.org/enlevement_international.htm

16:11 Écrit par COEURDENFANT-RECHERCHE dans Général | Lien permanent | Tags : enlevement international que faire | Commentaires (0) |  Facebook |